Retour au Blog

Devenir Freelance : sauter le pas

redaction-web-nantes-freelance

Alors comme ça, tu en as assez du salariat ? L’indépendance du freelance te donne l’eau à la bouche ? Tu sens que tu pourrais passer à l’acte d’une seconde à l’autre ? Seulement voilà, quitter la sécurité de l’emploi te fait un peu peur. Pas de panique ! Prends un thé, un biscuit, je vais te dire pourquoi quitter ton patron ne doit pas te terrifier et pourquoi devenir freelance est, si tu en as envie, la meilleure chose qui puisse t’arriver.

Quitter le salariat, bonne ou mauvaise idée ?

Avant toute chose, quitter ton poste sur un coup de tête serait, effectivement, une très mauvaise idée. Le freelance connaît, lui aussi, des hauts et des bas, et si tu crois que courir vers l’indépendance résoudra tous tes soucis, tu as tout faux. Le chemin vers l'entreprenariat est long et tortueux, mais il en vaut largement la peine si tu es motivé.
Ton choix de devenir freelance doit bien sûr être le fruit d’une mûre réflexion. Cependant, si tu ne t’épanouis pas dans ton travail et que tu éprouves l’envie de tout faire par toi-même, alors oui, quitter le salariat est probablement une bonne idée.

Assurer ses arrières

Le plus important avant de te lancer dans l’aventure de l’entreprenariat est d’assurer tes arrières. Avant de quitter ton poste, essaie de demander une rupture conventionnelle à ton patron. Tu pourras ainsi prétendre, sous certaines conditions, à une aide de retour à l’emploi, qui t’aidera financièrement pendant que tu débutes ton activité.
Si ton patron refuse, assure-toi d’avoir suffisamment d’argent de côté avant de démissionner. Car, inutile de te bercer d’illusions, tes premiers mois en tant que freelance seront peu fructueux. Voire pas fructueux du tout.

La vie de freelance (n’) est (pas) un long fleuve tranquille

Tu es toujours décidé ? Parfait ! Tu vas découvrir la joie d’être indépendant et ça, c’est vachement chouette ! Cependant, débarrasse-toi de certaines de tes illusions. Quelques mois de doutes et d’interrogations t’attendent au tournant.
Une fois ton secteur d’activité choisi, tu vas chercher tes premiers clients. Ne te décourage pas devant l’immensité de freelance que tu vas découvrir sur le web : aucun n’aura la même approche que toi. Après avoir trouvé ta voie, tu vas devoir chercher ta voix, et c’est probablement la partie la plus intéressante de tes premiers pas dans l’entreprenariat.

Cette fois, le patron, c’est toi !

Eh oui, tu vas créer ton entreprise, ta marque, ton business, et personne d’autre que toi ne pourrait le faire. En tant que freelance, tu vas donc t’occuper de tout : la comptabilité, les papiers, la communication : bref, la totale. Tu vas également devoir faire face à la solitude si, comme beaucoup de freelance, tu travailles de chez toi. Heureusement, la communauté d’entrepreneurs est extrêmement basée sur l’entraide et tu trouveras probablement, près de chez toi, nombre de séminaires et d’afterworks où rencontrer des freelances sympas ! Et peut-être de futurs clients, qui sait…


Me concernant, devenir freelance est une des meilleures décisions que j’ai prise. J’ai beau douter parfois, je sais que je ne ferais jamais marche arrière.


Et comme dirait P.Bottero : “Le doute est une force, une vraie et belle force. Veille simplement à ce qu’elle te pousse toujours en avant.”


Retour sur le Blog