Retour au Blog

La Recherce Vocale

Recherche Vocale rédacteur web nantes

Le sujet du jour est un peu particulier, puisqu’il fait écho à mon article sur les tendances SEO en 2019. J’ai voulu creuser un peu plus une tendance SEO à prendre en compte dans ta stratégie de contenu : la recherche vocale. Depuis deux ans, ses statistiques grimpent en flèche, dévoilant une nouvelle façon de faire des recherches, et forçant les entreprises à revoir sérieusement leur stratégie de référencement. Aujourd’hui, on ne peut plus faire l’impasse sur la recherche vocale (à moins de vouloir se tirer une balle dans le pied). Allez, c’est parti, je te dis tout ce que tu dois savoir sur la recherche vocale, et te donne quelques pistes pour l’inclure à ta stratégie SEO.



Petit historique sur la recherche vocale


Funfact numéro 1 sur moi : j’ai toujours rêvé de voyager dans le temps. Aujourd’hui, je t’emmène en 2011. Au cours d’une conférence de presse, le géant Apple dévoile au monde entier sa nouvelle invention : Siri, une application de commande vocale. Quelques mois plus tard, les tablettes et appareils Apple en sont pourvus. Si Siri est la seule interface vocale présente sur le marché pendant quelques années, Windows arrive enfin à la charge avec Cortana en 2014, suivi de près par Google et plus récemment Alexa, d’Amazon.


On aura donc mis plus de cinq ans à se servir de la commande vocale. Eh oui, tout le monde ne peut pas s’offrir un IPhone dernier cri hors de prix, et il aura fallu attendre que la recherche vocale soit aussi disponible sur Android et Windows. Pourtant, quand on s'intéresse un peu aux livres et aux films de science fiction du siècle dernier, la commande vocale, c’était un truc qu’on attendait ! Il n’y a qu’à regarder, par exemple, Retour Vers le Futur. D’ailleurs, c’est marrant comme on imaginait le futur, dans les années 80… mais je m’égare.



Quelques chiffres intéressants sur la recherche vocale


Funfact numéro 2 sur moi : je déteste les maths. Et donc, les statistiques aussi. Pourtant, comparer les chiffres sur la recherche vocale reste intéressant pour comprendre comment mieux l’utiliser, je vais donc, pour toi, faire une entorse à une de mes règles principales : laisser les maths à ceux qui savent faire des maths.


De nos jours, plus de 25% des recherches se font avec la voix. C’est peu, tu vas me dire. Sauf que non, c’est beaucoup ! Si ton site n’est pas “voice friendly” tu vas donc perdre 25% de gens qui auraient pu tomber sur toi. C’est donc dommage de ne pas travailler les intentions vocales dans ta stratégie SEO, mais on y reviendra un peu plus bas.


Il est également intéressant de souligner les moments où les internautes utilisent le plus la recherche vocale. Pose-toi donc la question, à quel moment suis-je le plus susceptible d’utiliser ma voix plutôt que mes doigts ?


En conduisant. Bingo. Sans aller jusqu’à rappeler les règles de sécurité élémentaires, à savoir ne pas utiliser son mobile au volant, des statistiques démontrent que 52.8% des gens utilisant leur commande vocale le font depuis leur voiture. De manière générale, les utilisateurs de la recherche vocale l’utilisent quand ils ont les mains prises. Pour plus d’infos et de statistiques rigolotes, je te renvoie à cette super infographie  !

Il est également intéressant de se pencher sur ce que les utilisateurs recherchent. Là encore, l’infographie citée plus haut te sera très serviable. Mais voici un court résumé :

Plus de 50% des recherches ont une intention d’achat précise,


48% des recherches sont pour des informations concrètes ou des réponses à une question,


Un peu moins de 40% des recherches sont pour localiser certains endroits.


Tu comprends donc maintenant pourquoi il est super important d’inclure la recherche vocale dans ta stratégie de référencement, en particulier si tu vends un produit ou un service.



Comment adapter un contenu à la recherche vocale ?


Je me doute que tu attends la réponse à cette question depuis le début de cet article. N’aie crainte, je vais enfin te dévoiler quelques astuces pour écrire et rendre un contenu “voice friendly”.

La fin du règne des mots clés



Pendant des années, les mots-clés ont régné sur les moteurs de recherche, au détriment parfois de l’orthographe et de la syntaxe. Avec la recherche vocale, il ne faut plus avoir peur d’utiliser des requêtes clés plus longues, voire même des phrases entières. Quand l’utilisateur se demande, par exemple, où il peut acheter une paire de chaussettes harry potter, il ne va pas dire : “Ok Google, Chaussettes Harry Potter” ! Il dira : “Ok Google, où acheter des chaussettes Harry Potter ?” C’est dans ce sens que tu dois travailler ton contenu si tu veux gagner des points avec la recherche vocale.



Les requêtes interrogatives



Quand il s’adresse à son téléphone pour faire une recherche, l’internaute pose souvent une question : il entend donc trouver la réponse. Agrémenter son contenu de questions, en y incluant des requêtes interrogatives, c’est envoyer de très bons signaux à Google.



Attention à l’orthographe !



Tout le monde fait des fautes. Mais certains moins que d’autres. Avec la recherche vocale, les fautes d’orthographe et de grammaire pardonneront de moins en moins puisque Google, à la recherche d’un contenu de qualité, favorisera également les requêtes écrites correctement.



On n’oublie pas le référencement local !



Les chances pour que le téléphone de l’internaute soit géolocalisé sont grandes. Très grandes. Les recherches vocales en tiendront compte. Pour un meilleur référencement, n’oublie donc pas de travailler le local ! Ainsi, un individu proche de toi géographiquement aura plus de chance de tomber sur ton site, et cela augmentera ton trafic.




Nous y voilà… je crois t’avoir dit tout ce que je savais sur la recherche vocale, et pourquoi tu dois l’inclure aussi vite que possible dans ta stratégie de référencement. La semaine prochaine, on parlera d’un sujet qui me tient énormément à coeur : la pollution d’internet - ça fera taire un peu les écolos sceptiques, enfin j’espère. D’ici là, bonne semaine à vous !