Retour au Blog

Comment plaire à Google en 2019 ?

référencement naturel seo tendances seo 2019 rédaction web

La semaine dernière, je vous promettais un article plus complet sur le référencement naturel et surtout, sur les tendances SEO en 2019. Eh bien ce jour est arrivé ! Pour ceux qui n’auraient pas lu mon article sur les bases du référencement naturel, je vous invite à jeter un coup d’oeil. Pour les autres, c’est parti, aujourd’hui nous allons parler SEO, de la puissance du contenu et surtout, je vais vous dire comment faire pour être bien référencé sur Google en 2019.

L’importance du contenu dans le SEO


Le contenu est la base du référencement naturel. Pour le comprendre, il faut envisager l’algorithme de Googlecomme n’importe quel lecteur qui atterrirait sur ton site : sans contenu, comment veux-tu qu’il comprenne de quoi ça parle ? En 2019, Google attache donc une importance particulière à l’écrit, et surtout aux textes de qualité.


Plus c’est long, plus c’est bon


Plus ton contenu sera long, plus Google aura de quoi s’en mettre plein la panse. Tes textes doivent donc être intéressants et captiver ton audience le plus possible. Dis-toi que plus tu écris, plus le lecteur est susceptible de rester sur ton site et ça, l’algorithme adore ! Alors si tu sens l’inspiration monter, n’hésite pas, saisis subito presto ton clavier et écris jusqu’à ce que crampe s’en suive.


L’importance de la recherche vocale


En tant qu’adepte du français et des jolies tournures de phrases, il me coûte parfois d’adapter mes textes à la recherche vocale. Cependant, il faut vivre avec son temps. En 2019, plus de 50% des internautes effectueront leur recherches en ligne avec la voix. Siri, Google Home et Alexa d’Amazon ont le vent en poupe. Par exemple, pour tes titres, change le traditionnel : Le Woofing, qu’est ce que c’est ? par Le Woofing, c’est quoi ? Cette formulation est plus susceptible de plaire à Google et donc, plus susceptible de te faire remonter dans le SERP. D’ailleurs, si le woofing t’intéresse, je t’invite à aller voir ce super site !

Comprendre l’intention de recherche


Avant même de commencer à travailler sur tes mots-clés, à les inscrire dans ton super contenu, tu dois te pencher sérieusement sur les intentions de recherches. Mets-toi à la place de l’internaute : si je cherchais cette information, que taperais-je dans la barre de recherche de Google ? Ou que demanderais-je à Siri ? Il existe quelques outils pour appréhender les intentions de recherches. Pour ma part, j’utilise Keywords Everywhere, qui est très efficace et très facile à installer sur Chrome. Pour le télécharger, je t’invite à regarder la vidéo de Lucie Rondelet, spécialiste en SEO, qui te montre comment installer Keywords (d’ailleurs ses contenus sont tops, si tu ne la connais pas, c’est le moment de jeter un coup d’oeil sur son blog : Formation Rédaction Web).

Faire des vidéos


La vidéo est de plus en plus appréciée sur le net, et c’est naturellement que Google plébiscite le contenu sous cette forme. La bonne nouvelle, c’est que même si tu ne te sens pas l’âme de Spielberg, il est aujourd’hui relativement facile de monter ses vidéos et de les poster sur internet. Au pire, tu peux toujours faire appel à un professionnel ! La vidéo est clairement un contenu à ne pas négliger, et ne pourra qu’augmenter le trafic vers ton site. D’ailleurs, je vais bientôt m’y mettre !


Attention au Duplicate Content


Tu t’en doute, Google n’aime pas le plagiat. Pas du tout. Garde-toi donc de faire des copier-coller, et essaye de varier tes tournures de phrases d’un texte à l’autre, sous peine d’être sévèrement puni. Enfin, sous peine de perdre beaucoup de places dans le SERP, voire d’être blacklisté par Google.


Soigner ses Titles et ses Métas-Descriptions


Là, tu te dis peut-être que je commence à te parler chinois. Pour faire simple, le Title est le titre de ta page tel qu’il apparaît dans la page de résultat de Google. La méta description est une sorte de petit résumé, sous le titre, qui décrit le contenu de ta page.


title méta-description exemple définition balises méta métas

Travailler les mots clés dans les balises métas


Les balises métas regroupent le Title et la méta-description. Il en existe d’autres, mais ce sont les deux qui nous intéressent ici. Il est donc important de travailler les mots clés dans ces deux balises. Attention cependant, le contenu doit être intelligible, et bien rédigé. Si tu te contentes de mettre une liste de mots-clés dans ta méta-description, cela risque de ne pas plaire à Google.

Attention : Un title doit être compris entre 66 et 69 caractères. La balise-méta, elle, doit faire entre 260 et 300 caractères pour être bien référencée par Google.


Refléter le contenu de ta page


Les balises métas doivent refléter le contenu de ta page. N’essaye pas de jouer au plus malin et de tromper Google, je t’assure, c’est peine perdue. Par exemple, si tu rédiges un article sur les puces de chat, inutile de mettre dans la méta-description que tu vends aussi des croquettes !


Le call-to-action

Incite l’internaute à cliquer ! Il est prouvé qu’insérer un call-to-action, un appel à action, augmentera ton taux de clic et donc, ton trafic. N’hésite pas à employer des formules innovantes, qui te démarqueront de la concurrence.


Optimisez votre site en profondeur


Comme j’aimerais te dire qu’un contenu au top suffira à te faire apparaître en première place dans la page de résultat Google… Ou qu’en 15 jours à optimiser tes métas-descriptions, tes efforts seront récompensés… Seulement, comme Pinocchio, mon nez s’allonge quand je mens, et comme j’ai un rendez-vous ce soir, on va éviter. Voici donc quelques conseils supplémentaires pour optimiser ton site en profondeur, et remonter toujours plus haut dans le SERP.

Commandement numéro 1 : rapide comme l’éclair ton site sera


Un site trop long à charger sera automatiquement pénalisé. En plus, l’internaute risque de se lasser en attendant et de fermer la page avant même d’avoir vu un seul mot de ton contenu. Calcule la vitesse de chargement de ton site et, si tu n’es pas satisfait, essaye de la réduire.


Commandement numéro 2 : le mobile responsive tu adopteras


De nos jours, la plupart des internautes tapent leur requêtes sur leur téléphone. Tu dois donc t’assurer que la version mobile de ton site est au top du top. Tout doit être clair, précis, facile à naviguer pour que l’utilisateur s’y retrouve. Pour cela, tu peux faire appel à un UX/UI designer.


Commandement numéro 3 : les pop-up tu supprimeras


Ton site doit être le moins agressif possible pour l’internaute. S’il est dérangé dans sa lecture par une fenêtre pop-up qui s’ouvre sans cesse, il s’agacera et partira. Si tu veux promouvoir un service ou un produit, il y a d’autres moyens de le faire, avec des call-to-action dans tes pages par exemple, et beaucoup de maillage interne pour inciter l’internaute à rester sur ton site.


Bref, tu l’as compris, être en première page de Google en 2019 est un parcours du combattant ! Difficile, certes, mais pas impossible ! Le travail sera simplement plus long, et plus fastidieux, mais le jeu en vaut la chandelle. Cela te force aussi à créer du contenu intéressant pour développer une vraie communauté et ça, ça n’a pas de prix ! Si tu te poses encore des questions sur le SEO, n’hésite pas à m’envoyer un mail pour qu’on en discute !


Retour sur le Blog